Croissance et Valeur

Croissance et valeur

En lisant notre précédent article qui rappelle que l'heure la plus sombre est juste avant l'aube, certains investisseurs se sont peut-être rendu compte que choisir leur moment pour investir dans les marchés émergents à la suite des ravages du Covid-19 pourrait définir leurs résultats pour les années à venir.

Nous nous intéressons ici plus particulièrement à l’évolution des actions dites de valeur par rapport aux actions dites de croissance sur les marchés émergents. Force est de constater que la surperformance des actions de croissance au cours des 10 dernières années s'accélère de plus en plus.

Malgré des renversements temporaires en faveur des actifs dits de valeur, nous avons remarqué que ceux-ci ont été de plus en plus rares et également de courte durée, même après des événements suggérant aux investisseurs qu’il était temps de se mettre à l'abri en faisant appel à ce type d'actions qui prétendent offrir une certaine « protection » :

  • les conséquences et retombées suite à la crise de 2008, date à laquelle le monde semblait prendre fin, et le rapport croissance-valeur qui est resté pour la plupart du temps stable jusqu'en 2012 ;
  • le quatrième trimestre de 2016, lorsque la victoire électorale de Donald Trump a provoqué un « reflation trade » et un pic des rendements obligataires qui favorisent généralement les actifs de valeur ou ;
  • le troisième et quatrième trimestre de 2018, lorsque les frictions commerciales entre la Chine et les États-Unis menaçaient de faire dérailler la croissance mondiale.

Le dernier pic en faveur des actions de croissance a sans aucun doute été stimulé par la présence et la force des entreprises "en ligne” telles que Tencent et Alibaba, grandes gagnantes des retombées bénéfiques du Covid-19, ainsi que, à l'extrémité opposée du spectre, la disparition des stocks pétroliers avec le soutien des Saoudiens. La réduction des dividendes jouera également un rôle dans la mise à mal des actions dites de valeur.

Le retour à un équilibre entre les actifs de valeur et de croissance est devenu de plus en plus superficiel et de courte durée dans la dernière décennie, en raison de toute une série de facteurs. Nous sommes d'avis qu'un certain nombre d'entre eux sont irréversibles (Les combustibles fossiles vont-ils réellement revenir sur le devant de la scène un jour ? De quelle façon les réductions de dividendes minent-elles l'argument « valeur » pour les banques ? L'internet cessera-t-il à ce jour de bouleverser le monde ?). Voilà pourquoi un renversement majeur et soutenu vers les actions de valeur nous semble de plus en plus improbable.

Bien sûr, de temps en temps, les investisseurs peuvent très bien favoriser des actifs de valeur, mais nous croyons qu'en se concentrant exclusivement sur la croissance de la consommation dans les marchés émergents, de meilleurs rendements pourraient être obtenus. En d'autres termes, la concentration sur des actions de croissance devrait largement l’emporter sur ces renversements périodiques qui favorisent les actions de valeur.

Article rédigé fin avril 2020 par Mark Martyrossian. Il est possible que les avis et commentaires renseignés dans ce document ne soient plus valables à une date ultérieure. Les comportements de marché passés ne préjugent en aucune manière de leurs comportements futurs.

À propos de Mark Martyrossian

Mark Martyrossian est Chief Executive Officer chez Aubrey Capital Management Limited, un gestionnaire spécialisé dans les actions de croissance mondiales et basé à Edimbourg, qui travaille en étroite collaboration avec TreeTop Asset Management.

https://www.aubreycm.co.uk/
https://www.linkedin.com/company/aubrey-capital-management-ltd

Fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site treetopam.com.

Continuer